Communiqué : Réponse aux accusations de transphobie et d’autoritarisme