Pour une autre convergence pré-marche climat

Pour une autre convergence pré-marche climat

Pour une autre convergence. Et pas uniquement celle venant de la part des principales organisations écologistes, qui prétendent avoir « besoin de tout le monde » pour une mobilisation avec un pique nique et une marche festive, à distance des lieux qui dérangent.

Le problème n’est pas tant qu’une mobilisation de ce type ait lieu, mais le fait que ce soit la seule, malgré la faiblesse de sa portée, à être envisagée par beaucoup trop d’écologistes, y compris les principales organisations. Une telle action ne conviendra clairement pas à beaucoup de gilets jaunes et militant.es sociaux tout comme écologistes -les excluant de fait-, qui attendent des mobilisations plus percutantes au moment où la situation sociale et écologique s’aggrave toujours plus. Cela s’est déjà produit le 16 mars avec une marche massive partie à l’autre bout des lieux de pouvoir, quand des camarades gilets jaunes et d’autres militant.es des luttes sociales comme l’anti autoritarisme, les violences policières dans certains quartiers en banlieue et la lutte contre le racisme d’état, subissaient une répression ultra violente. Beaucoup, y compris des écologistes ayant retrouvé les gilets jaunes et militant.es sociaux ce jour là, l’ont très mal vécu.

Aucune organisation écologiste ne devrait présenter cette mobilisation comme étant celle où tout le monde doit venir, rentrant dans une logique de compétition et d’accaparement des militant.es, alors même que par ses choix, elle se dissocie de beaucoup de gilets jaunes et militant.es sociaux. L’attitude de certaines grandes organisations écologistes, qui n’ont eu de cesse de s’écarter des camarades de luttes sociales dans un soucis ridicule d’image, ou par volonté de toujours faire leur propre manifestation comme elles l’entendent dans leur coin, nuit gravement au mouvement écologiste et au combat à mener.

Les mobilisations écologistes de masse devraient être beaucoup plus percutantes que consister systématiquement et uniquement en des marches inoffensives à répétition qui amusent le pouvoir tandis que des mobilisations des gilets jaunes l’ont fait trembler.

Les écologistes ne peuvent plus se défiler, il n’est sans doute pas nécessaire de rappeler qu’il y a urgence même si beaucoup n’en ont toujours pas conscience. Des écologistes ont déjà fait le lien avec les gilets jaunes et d’autres militant.es de luttes sociales, il est temps de se retrouver. Pour un bloc jaune, vert et noir! Et que chacun.e puisse trouver sa place dans la lutte selon sa volonté d’être dans une mobilisation non violente ou une autre avec des modes d’actions divers!

0 0 voter
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments